Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Promenades d'Erin

Le film de Novembre

26 Novembre 2021, 09:46am

Publié par Erin

La fracture, de Catherine Corsini

 

Tout commence alors que le couple de Raf (Valeria Bruni-Tedeschi) et Julie (Marina Foïs) bat de l'aile. Au cours d'une énième dispute, Raf tombe sur le bitume et se casse le coude. C'est au service des urgences de l'hôpital qu'elle rencontre Yann, gilet jaune, blessé par une grenade dans la manifestation qui sévit à l'extérieur. La tension monte dehors entre les forces de l'ordre et les manifestants, se répercutant sur l'intérieur, entre les personnages. La nuit sera longue...

De par sa réalité très contemporaine, La fracture est un film sévère. Catherine Corsini (entre autres, réalisatrice du très joli La belle saison, dont vous pouvez lire la critique ici) ne nous épargne aucune scène de violence, ni de souffrance et réalise un portrait tout à fait réaliste de la situation actuelle des hôpitaux Français, impactés par la suppression régulière de lits et le manque d'effectif. Cependant, afin d'éviter de transformer son travail en un documentaire à la Ken Loach, elle y injecte beaucoup d'humour à des moments opportuns en créant des personnages hauts en couleurs entre qui la dynamique est excellente.

Je n'ai jamais été une grande admiratrice de Valeria Bruni-Tedeschi, dont le jeu ne me convainc jamais et dont la voix m'insupporte. Mais je suis obligée de reconnaître que le rôle de Raf, que l'on a littéralement envie de jeter par la fenêtre au bout d'un quart d'heure, lui sied à ravir.  De même pour Pio Marmaï, qui interprète Yann, dont la colère ne s'éteint jamais et  occasionne des échanges cocasses. Enfin, mention spéciale à Aïssatou Diallo Sagna, dont le joli rôle d'infirmière dévouée force le respect.

La fracture est un beau film social et utile. Il serait salutaire que ceux qui détruisent le service public à coup de réformes et de privatisation progressive puissent le voir, et pas seulement ceux qui comme moi, pensent que cette dégradation est un vrai drame. Ça n'arrive jamais, on le sait, mais ça me fait du bien de le dire. Cette histoire est une véritable alerte sur l'état de notre société et ce qu'elle deviendra si nous ne nous décidons pas à fonctionner autrement pour réparer la fracture.

Commenter cet article