Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Promenades d'Erin

Fabrizio de André: Storia di un impiegato (1973)

19 Novembre 2021, 09:17am

Publié par Erin

Il est de ces lectures qui vous ouvrent de nouveaux horizons sans qu'on s' y attende. Le numéro 10 de la revue Dissidences intitulé Musiques et Révolutions: XIXe, XXe et XXIe fait partie de celles-ci. Cet ouvrage collectif invite au travers d'exemples concrets (des goguettes du XIXème siècle à la rappeuse Keny Arkana en passant par la bande-son de Mai 68) à comprendre le lien entre la musique et la société, particulièrement lorsque cette dernière se trouve secouée par des élans révolutionnaires populaires.

 

Parmi ces exemples se trouve l'album Storia di un impiegato, par le chanteur Italien Fabrizio de André, sorti en 1973. Cet album concept retrace L'histoire d'un employé, traversé par un questionnement existentiel. En résumé, un simple travailleur insouciant change au fur et à mesure du disque pour se transformer en anarchiste convaincu, prêt à tout détruire pour faire la révolution. Arrêté et jugé au tribunal, il termine son histoire en prison où il trouve ce qu'il cherchait, une force collective qui lui confirme que la voie qu'il a choisi, bien qu'elle soit servie par la violence, est celle qui est la plus juste.

Les explications données dans la revue étant relativement bien détaillées, j'ai très vite eu besoin de retrouver cet album dans les méandres du net pour mieux comprendre de quoi on me parlait. Je ne sais pas pourquoi j'assimilais dans ma tête ce disque à du rock progressif. Sans doute était-ce dû à la décennie de sa sortie, où ce genre musical était en vogue et où les albums concept (qui racontent une histoire) étaient légion. Perdu !

Storia di un impiegato est éclectique: parfois rock, certes, mais aussi très proche de la folk et de la variété. On y entend le trio gagnant guitare-basse-batterie, mais aussi de l'harmonica, des violons, des cuivres, du piano et quelques synthétiseurs bien placés. La voix de Fabrizio de André est chaleureuse et enveloppante. Elle au croisement entre Georges Brassens, Léonard Cohen et Bob Dylan (tout ça en Italien): il y a du texte, et une vibration typiquement issue du bouillonnement créatif et musical des années 70. Chaque chanson est un univers particulier avec une ambiance spécifique dans laquelle on prend plaisir à se promener au même titre que l'employé dont il est question. Ces atmosphères très différentes les unes des autres forment finalement un tout parfaitement cohérent, aux arrangements riches.

Fabrizio de André lui-même n'était pas satisfait de cet album à sa sortie, le jugeant trop différent de sa production antérieure. Storia di un impiegato a pourtant été réhabilité par la suite et ce trouve aujourd'hui être une référence de la musique Italienne du XXème siècle. Il n'a pas vieilli d'une note, ce qui en fait une réussite, intemporelle.

A écouter ici !

Commenter cet article
P
Bine que féru des années 70, je ne connaissais pas. Merci pour cette découverte effectivement scintillante.
Répondre
E
De rien ! Tu as retrouvé le lien que je t'avais envoyé ?