Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Promenades d'Erin

Tonton Georges a 100 ans !

22 Octobre 2021, 09:09am

Publié par Erin

Georges Brassens (22 octobre 1921- 29 octobre 1981)

Georges Brassens (22 octobre 1921- 29 octobre 1981)

Cher Georges,

Si je prends le temps aujourd'hui de t'écrire une petite bafouille, c'est que nous sommes encore dans la semaine du 22 octobre 2021 et qu'il y a un siècle tout pile, tu as pointé le bout de ton nez sur notre planète.

Je ne me souviens plus exactement des circonstances dans lesquelles j'ai découvert tes chansons. Mais je me rappelle que mon premier contact avec toi, c'était une cassette audio de reprises, Une petite fille chante Brassens, sortie en 1985. J'ignore ce qu'il en était pour cette fameuse petite fille, mais en ce qui me concerne, à l'époque je ne comprenais pas la moitié de tes textes. Il n'empêche qu'ils me plaisaient franchement. Tant et si bien que j'ai pris le chou à ma famille pendant un certain temps en chantant à tue-tête Brave Margot et Le Parapluie en boucle, lors de nos  réguliers voyages en voiture...

Tu as toujours fait partie de la bande originale de mon existence. Adolescente, j'ai découvert que les chansons que j'écoutais sur cassette n'étaient pas des comptines pour enfants mais bien de la chanson populaire écoutée aussi par les adultes. Ta voix de feu de cheminée résonnait très souvent chez mes grands-parents. En faisant la cuisine mon grand-père chantait avec toi La chasse aux papillons, Auprès de mon arbre, Le gorille... Et chaque dimanche où ma grand-mère venait manger à la maison, je lui sortais un de tes disques, histoire de l'entendre fredonner quelques notes. Tu étais de leur jeunesse...

Ce n'est que toute jeune adulte que j'ai commencé à m'intéresser réellement à tes rengaines. Enfin l'ensemble de tes mots prenaient du sens et ta musique ne cessait de me montrer sa richesse. Tu m'as hanté, Georges. Tes chansons sont devenues une obsession qu'en bonne mono-maniaque j'ai passé en boucle, parce qu'à chaque nouvelle écoute je découvrais qu'une phrase m'avait échappée et que je comprenais quelque chose de nouveau. Je n'en revenais pas d'entendre que dans ton répertoire pas une virgule n'était mal placée et que tes chansons atteignaient un tel degré de  perfection d'écriture. C'était presque rageant.

Tu es considéré aujourd'hui comme un maître dans l'art de la chanson. Moi, j'aime tes rimes, mais aussi ton accent, ta pipe et ta moustache. J'aime ton engagement, que tu n’exprimais jamais frontalement mais que tu faisais passer par la fenêtre afin que l'on puisse l'entendre quand-même. J'aime la cohérence avec laquelle tu as essayé de mener ta vie et l'honnêteté dont tu semblais faire preuve. Enfin, j'aime l'époque musicale que tu représentes et l'héritage que tu nous laisses. 

Le temps passe et je reste émerveillée par ta production musicale. Je suis autant émue par Brave Margot (que je connais encore par cœur) que par La marine, ce poème de Paul Fort que tu as brillamment adapté et mis en musique, au même titre que Les passantes d'Antoine Pol ou que Gastibelza de Victor Hugo (texte auquel je ne comprends toujours rien, malgré plusieurs écoutes). Le temps ne fait rien à l'affaire est devenu un hymne me permettant de supporter mes journées de travail, et les amoureux des bancs publics accompagne régulièrement mes promenades à pieds. A chaque situation de la vie s'associe une de tes chansons, il est toujours utile de t'emporter avec soi.

Ta voix me sert aujourd'hui à rappeler mes grands-parents auprès de moi lorsque que j'en ai besoin. En t'écoutant je recharge mes batteries de tendresse et de sincérité. Contrairement à ce que le titre de cette lettre laisse supposer, tu n'es pas mon oncle non, non, mais c'est tout comme, tu es ce poète fantôme qui pousse à écrire, une figure protectrice intemporelle qui appartient à tout le monde et donc à moi aussi.

C'est pas tous les jours qu'on souffle ses cent bougies ! Cette humble lettre fera office de cadeau.

Bon anniversaire !

Commenter cet article
P
Des Bras, du Sens, tout est dit !!
Répondre
E
Merci ! :-)