Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Promenades d'Erin

Elles ont marqué notre Histoire...

23 Avril 2021, 08:18am

Publié par Erin

Parce que l'on ne doit pas penser aux femmes seulement quand le calendrier est à la date du 8 mars, je vous propose pour aujourd'hui quatre bandes-dessinées, portraits féminins marquants, dont il est salutaire de retenir les noms...

Kiki de Montparnasse, de Catel et Bocquet (2007)

Née Alice Prin au début du XXème siècle, Kiki de Montparnasse est connue pour avoir été l'égérie et le modèle de grands noms du milieu artistique de l'entre-deux guerres. Ce roman graphique donne une idée de ce que pouvait être sa vie, peuplée de rencontres (elle fût entre autres la compagne du photographe Man Ray) et d'art.

Kiki était une femme avide d'indépendance. Sans pour autant faire de politique et lutter officiellement pour l'émancipation des femmes, elle est de ces figures féminines charismatiques qui ne s'excusent pas d'exister et qui revendiquent une grande liberté de ton et de vie. Les illustrations de Catel rendent hommage à cette belle liberté. Elles sont réalistes,  sophistiquées et délicates tout en ayant l'apparence d'une grande simplicité. On accompagne Kiki au fur et à mesure des pages de sa vie, semée d'embûches mais toujours vécue avec intensité. On a presque l'impression d'y être.

Olympe de Gouges, de Catel et Bocquet (2012)

Née à Montauban en 1748 et morte à Paris en 1793, Marie Gouze dite Olympe de Gouges est à l'initiative de la Déclaration des droits de la femme et de la Citoyenne. Femme de lettres et politique, elle est la première en France à vouloir faire de l'émancipation de la femme un sujet sur lequel se pencher et une cause dont il faut s'occuper. Polémiste vindicative et déterminée, elle décède sous la guillotine pendant la terreur, à l'initiative de Robespierre.

Ami(e)s de la fiction historique ce roman graphique est pour vous ! Ce portrait d'Olympe de Gouges est complet, détaillé et très prenant. Il fait réviser cette période historique entre autres marquée par la Révolution Française. On y croise des personnages plus ou moins connus, mais dont on a au moins entendu parler une fois à l'école. Mais ceux-ci ne sont que des satellites autour d'Olympe, (dont je n'avais jamais entendu parler à l'école, soit dit en passant... Cherchez l'erreur.) dont la détermination politique est exemplaire. Catel et Bocquet ont créé une œuvre riche, précise et pleine d'empathie pour son personnage principal. La vie d'Olympe est bouillonnante, pleine d'actions et de réflexions qui ont fait avancer la cause des femmes. Utile pour mémoire et pour celles et ceux qui veulent la découvrir de manière simple et ludique.

Joséphine Baker, de Catel et Bocquet (2016)

C'est l'histoire de cette jeune Américaine, originaire du sud des États-Unis qui sort de sa misère parce qu'elle danse comme personne. Elle fera un triomphe à Paris en tant que meneuse de revues uniquement vêtue d'une ceinture de bananes... Elle sera la première femme noire mondialement connue et se retirera du milieu artistique pour consacrer son temps à la lutte contre la ségrégation raciale.

Elle est belle Joséphine... Libre, indépendante, courageuse et farouchement déterminée. Non contente d'être danseuse charismatique, elle profitera de sa notoriété pour faire passer des messages politiques. Pendant la seconde guerre mondiale elle s'engagera pour la France dans le camp de la résistance et vivra ensuite une vie de famille accomplie et heureuse avec son époux et ses douze orphelins adoptés aux quatre coins du monde. Joséphine Baker, c'est bien plus qu'une danseuse, bien plus qu'une artiste. C'est un électron libre, une lumière vive, une flamme incessante au service de ce qu'elle croit juste.

Le manifeste des 343: l'histoire d'un combat, de Lafitte, Strag et Dupont (2020)

Paris, 1970. Nicole est documentaliste au Nouvel Observateur. A cette époque où en France l'avortement est illégal, elle est régulièrement confrontée à des histoires de femmes contraintes d'avorter clandestinement, mettant souvent leur vie en danger. Indignée par les difficultés et le sort de ces dernières, elle décide, avec la participation du Mouvement de Libération des Femmes de faire paraître un manifeste. Rédigé et signé par Simone de Beauvoir ainsi que 342 autres femmes célèbres et anonymes, ce manifeste fera date dans l'histoire du Nouvel Observateur mais aussi bien sûr dans l'histoire du féminisme Français, et aboutira à la loi sur l'avortement promulguée par Simone Veil en 1975.

A l'heure où beaucoup de pays d'Europe reculent sur le sujet de l'avortement, cette bande-dessinée est nécessaire pour se souvenir que chez nous aussi il fît polémique et fût durement acquis, après un combat difficile. Du Manifeste des 343, on se souvient beaucoup de la couverture dessinée par Cabu dans Charlie Hebdo. Ce livre va bien au-delà et restitue la genèse de son histoire ainsi que la place de chacune de ses instigatrices. C'est aussi un très beau récit de solidarité et de sororité, rare,  qui fait du bien.

Commenter cet article
P
Formidable ! Que de beaux parcours, parfois entravés par la résistance masculine.
Répondre