Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Promenades d'Erin

Quand la grâce vient d'Angleterre

4 Octobre 2019, 08:45am

Publié par Erin

Quand la grâce vient d'Angleterre

Parce que j'ai remarqué que ma catégorie "Musique" comprenait jusqu'à présent seulement cinq articles dont trois consacrés à la musique Irlandaise (par ici un petit tour général, par là le bodhran et encore là Hozier), je me suis dit qu'il était tant d' y remédier et d'écrire sur autre chose. Je parlerai donc aujourd'hui de cette musicienne Anglaise dont j'interprète régulièrement les chansons.

Laura Marling est née en février 1990 dans le sud de l'Angleterre. Avec une mère qui enseigne la musique et un père qui possède studio d'enregistrement, difficile pour elle d'envisager de faire autre chose que de la musique dans la vie. Ce dernier lui enseigne la guitare folk et la jeune fille est bercée par les plus grands, tels que Neil Young, Bob Dylan ou Leonard Cohen.

A dix-huit ans, Laura Marling sort son premier album Alas I Cannot Swim, qu'elle a entièrement écrit et composé. L'ambiance y est principalement acoustique et constituée de cordes de guitare et de violon. Les paroles sont poétiques, et de nombreux thèmes y sont abordés, parmi lesquels l'absence (Ghosts), ou les relations toxiques (My Manic And I). D'autres textes sont plus oniriques (The Captain and the hourglass) ou encore naïfs, sans l'être complètement (Alas, I Cannot Swim).

Cette chanteuse au physique plutôt fluet, n'a pas la voix que l'on pourrait imaginer en la voyant. Basse, profonde, mais délicate et très précise dans les rares aigus qu'elle se permet, elle apaise et transmet des émotions avec beaucoup de grâce par des mélodies simples et sans artifices. Cependant, certaines d'entre elles sont très originales (comme souvent le sont celles des musiciens anglais), et d'autres sont très proches des grands morceaux folk de toujours. Leonard Cohen aurait en effet pu écrire le poignant What he wrote. (Sur son second album, I speak because I can, sorti en 2010, où l'ambiance reste épurée mais plus cohérente, avec des chansons aux styles moins divers).

Les deux premiers albums de Laura Marling

Les années passent et les albums aussi. Le son se fait plus sophistiqué, parfois plus électrique. Laura Marling grandit et prend de la maturité. Sa voix reste la même mais s'affirme de plus en plus. En concert, elle est de ceux qui ne parlent que si cela est nécessaire. Réservée sans être effacée mais confiante dès qu'il s'agit de chanter, elle interprète ses morceaux (et parfois quelques reprises) avec beaucoup de sincérité. Son dernier disque, Semper femina est sorti en 2017 et pour l'instant, pas de nouvelles quant à une nouvelle création. En attendant vous pouvez découvrir tous ses albums sur son site internet afin d'apprécier autant que moi l'évolution de son travail.

La liste de ses albums:

Alas, I cannot swim (2008)

I speak because I can (2010)

A creature I don't know (2011)

Once I was an eagle (2013)

Short movie (2015)

Semper femina (2017)

Certaines de ses chansons ont même été utilisées pour des films et des séries (entre autres What he wrote pour le film Hongrois Corps et âme en 2017 ou dans la série britannique Peaky Blinders).

Chanter seule c'est chouette, mais chanter à plusieurs aussi. Laura Marling compte de nombreux duos, notamment avec le groupe anglais Mumford and Sons ou avec le chanteur et comédien Johnny Flynn. De telles collaborations la place aujourd'hui au rang des chanteuses folk reconnues, sans qu'elle fasse pour autant partie du star system. Et quand on l'entend, on se dit que même si elle mérite sincèrement d'être autant entendue que ceux qui font partie du showbusiness, c'est aussi bien qu'elle reste un peu à la marge. Qu'elle garde son indépendance, sa part de mystère, et surtout, qu'elle continue d'enchanter nos oreilles.

Avec Marcus Mumford

 

Extrait de "Alas I Cannot Swim"

Sur le second album, "I speak because I can"

Version studio de "Master Hunter", extrait de "Once I was an eagle"

En duo avec Johnny Flynn

Extrait du dernier album

Commenter cet article
P
Je vois que tu fais ta "ma(r)ling(ne) !!
Répondre
E
Wow, t'es en forme !! :-) Je n'y pensais même pas...