Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Promenades d'Erin

La musique traditionnelle Irlandaise

17 Mars 2019, 13:43pm

Publié par Erin

La musique traditionnelle Irlandaise

Aujourd'hui 17 mars, c'est la Saint-Patrick ! Bonne fête à vous tous et en particulier aux Patrick qui allez j'espère, célébrer ce beau jour dignement.

Cette fameuse fête en l'honneur du saint patron de l'Irlande, est l'occasion pour moi d'évoquer avec vous un élément très présent à cette date: la musique traditionnelle. Je vous propose donc un petit tour d'horizon général de ce genre musical.

La musique traditionnelle Irlandaise appartient à la famille de la musique celtique (venant donc des pays celtes, comme l’Écosse, le Pays de Galles, l'Ile de Malte, la région de la Bretagne ou de la Galice en Espagne). Bien que je m'attache aujourd'hui à vous parler de l'Irlande car c'est le pays que je connais le mieux, on trouve des similitudes entre les musiques traditionnelles de tous ces pays et régions. Elle se transmet traditionnellement de manière orale et beaucoup la pratiquent encore de cette manière. Cela dit, il existe bien entendu des partitions pour ceux qui préfèrent.

Les Instruments:

Les instruments que l'on retrouvent généralement dans un groupe de musique irlandaise sont les suivants: le bodhràn et la guitare pour la base rythmique, le fiddle (violon) et le tin whistle pour la mélodie. Ce dernier est une petite flûte en métal qui émet un son très aigu, proche de celui du sifflet (whistle, en anglais). Parmi les flûtes que l'on peut trouver dans un groupe traditionnel, il y a aussi les low whistles (au son plus grave que leurs petites sœurs) et les bien connues flûtes traversières. Du côté des cornemuses, on trouve la cornemuse à clés, Uilleann pipe. (Le terme "Uilleann" signifie "coude" en gaélique. En effet, il n'est pas nécessaire comme en en Écosse de souffler dans des tuyaux pour obtenir du son, mais d'activer un soufflet avec le coude.) En plus de la guitare on trouve aussi de la mandoline, du banjo et du bouzouki (genre de grande mandoline, d'origine grecque).

Le bodhràn

 

Le tin whistle

 

Uilleann pipe ou cornemuse irlandaise

 

le bouzouki

Les tunes (instrumentaux):

La musique traditionnelle irlandaise compte plusieurs types de morceaux de musique bien précis. Ils sont généralement associés à des danses spécifiques, joués dans les céili (bals) irlandais.

  • Les jigs sont jouées sur un rythme ternaire (pour les zicos, c'est du 6/8) et souvent à un tempo très rapide.
  • Les slipjigs sont des dérivés des jigs et se jouent en 9/8.
  • Les reels sont binaires en 4/4 et souvent jouées très rapidement aussi.
  • Les slides, très enlevées sont en 12/8
  • Les hornpipes peuvent être lentes ou rapides, il en existe deux types: une binaire (4/4) et l'autre ternaire (3/2).
  • Les polkas (4/4 au tempo très élevé) sont aussi très présentes.

Les danses (step dancing) se pratiquent en solo ou en groupes avec des claquettes. (soft shoes pour les femmes, hard shoes pour les hommes. La différence se situe au niveau du cuir utilisé pour fabriquer ces chaussures.)

En musique Irlandaise, les morceaux sont très souvent enchaînés les uns aux autres de manière fluide, tant et si bien qu'on a parfois du mal à saisir qu'il y a des différences entre les tunes. On nomme cela des set.

 

claquettes (soft shoes)
claquettes (hard shoes)

 

Les chansons:

Pour se reposer de la danse, on chante des chansons. Ces dernières abordent plusieurs thèmes récurrents: l'amour, la boisson et la lutte pour l'Irlande et sa souveraineté. On trouve des chants en anglais ou en gaélique (et parfois même dans les deux langues pour une seule chanson ! On appelle cela les macaronis songs). Même si la plupart des chansons sont des ballades et donc à tempo lent, quelques-unes sont calquées sur des danses et peuvent être très rapides. Si nous avons l'habitude que les chansons soient accompagnées d'arrangements musicaux, le chant en Irlande se pratique souvent a cappella, c'est à dire à voix nue. On appelle cela le Sean-os Singing, très courant dans les régions où le gaélique est encore entendu et parlé, les Gaeltachtaí.
 

Lors de la Saint-Patrick, la musique s'entend partout: dans les familles de musiciens, dans la rue, et dans les pubs ! Tout au long de l'année des sessions (l'équivalent de nos jams) sont organisées. N'importe quel musicien peut se joindre au groupe déjà formé et partager quelques morceaux qu'il connaît autour d'une bière.  Pour les amateurs de musique irlandaise (musiciens ou non), il est possible de trouver des sessions en France ! On trouvent de nombreux sites consacrés à la musique Irlandaise et aux sessions qui peuvent avoir lieu dans des grandes villes comme Brest, Lyon, Grenoble ou Paris.

Pour les musiciens qui veulent s'essayer mais qui sont encore débutants, il existe des slow sessions: les morceaux sont joués plus lentement que prévu, afin que chacun se sente à l'aise.

Parmi les groupes de musique irlandaise traditionnelle on trouve entre autres: (du plus ancien au plus moderne)

  • The Chieftains et The Dubliners, deux groupes formés en 1962 et considérés aujourd'hui comme des piliers du genre.
  • Planxty, formé en 1972 avec à sa tête le grand chanteur et joueur de bodhràn Christy Moore, dont la carrière se fait en solo aujourd'hui.
  • The Waterboys, formé en 1983
  • Lùnasa, formé en 1996, dont le nom vient de cette ancienne fête gaélique observée au mois d'août lors de la récolte du blé.
  • Flook, groupe irlando-britannique, formé en 1995 et jusqu'en 2008, puis reformé en 2013 et toujours actif, pour mon plus grand plaisir.
  • Beoga, formé en 2002, dont le nom signifie "vivant" en gaélique.
  • Lankum, formé en 2012 dont le répertoire est notamment constitué de traditionnels de culture gitane. Car il y a aussi des gitans en Irlande.

Du côté des artistes solo et notamment des chanteuses, on trouve Cara Dillon, Muireann Nic Amhlaoibh (ex membre du groupe Danù) ou encore Karan Casey (ex membre du groupe Solas). A écouter sans modération !!

A vos instruments ! Happy St Paddy's Day everyone !

A noter: Ayant eu l’opportunité de vivre en Irlande et de pratiquer cette musique, je vous apporte ici des éléments généraux. Il faudrait plus d'un article pour rentrer dans les détails, d'autant que je ne connais pas tout. Si vous  pensez que j'ai oublié quelque chose d'important, n'hésitez pas à commenter, je suis ouverte aux suggestions pertinentes d'amélioration.

Le groupe Irlandais Beoga, interpretant des polkas et des reels

Originaire du comté de Cork, Nell Ní Chróinín est spécialiste du Sean-os singing

Le groupe Flook, avec John Joe Kelly au bodhràn et Brian Finnegan au low whistle

Une chanson pour la Saint Patrick !

Commenter cet article