Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Promenades d'Erin

XD ou Les films de Xavier Dolan

13 Avril 2019, 11:53am

Publié par Erin

XD ou Les films de Xavier Dolan

Si vous lisez régulièrement mes articles, vous avez sans doute remarqué que je suis particulièrement attachée au Québec et à sa culture, notamment à son cinéma. Je ferai donc aujourd'hui un tour d'horizon d'une œuvre cinématographique que je suis assidûment, celle du réalisateur et comédien Xavier Dolan.

Né le 20 mars 1989 à Montréal, Xavier Dolan-Tadros commence dès l'enfance à tourner dans des publicités et à faire du doublage. Il financera en partie son premier film (J'ai tué ma mère en 2009) grâce aux cachets versés à l'issue de ces premières expériences.

Ce premier film a d'ailleurs fait sensation lors de sa sortie notamment  à cause de la maturité de son propos et de sa mise en œuvre, en contraste avec le jeune âge du réalisateur. Autobiographique, il met en scène les relations très complexes entre une mère célibataire et son jeune fils. Dolan ayant en effet été élevé seul par sa mère, ces relations l'ont visiblement marqué et se retrouveront très souvent au cœur de ses films.

Xavier Dolan et Anne Dorval dans "J'ai tué ma mère"
Avec Suzanne Clément

Au-delà de ces considérations, le plus important pour Xavier Dolan semble de faire vivre des personnages féminins forts. Qu'ils soient principaux (Diane dans Mommy, Marie dans Les amours imaginaires) ou secondaires (Fred dans Laurence Anyways ou Sam dans Ma vie avec John F. Donovan). Il s'agit souvent de femmes ayant fait (ou étant prêtes à faire) des sacrifices importants pour celles et ceux qu'elles aiment.

Avec Antoine-Olivier Pilon sur le tournage de "Mommy"

Ouvertement homosexuel il ne revendique pas de faire partie d'une mouvance "gay" du cinéma ou de faire des films aux problématiques exclusivement LGBT. Cela dit on trouve dans nombre de ses films des personnages gays, (Ma vie avec John F. Donovan en 2019,) bisexuels, (Les amours imaginaires en 2010) ou transgenres (Laurence Anyways en 2012).

Kit Harrington, dans "Ma vie avec John F. Donovan"
Monia Chokri, Niels Schneider et Xavier Dolan dans "Les amours imaginaires"

 

Melvil Poupaud, pour "Laurence Anyways"

Perfectionniste, Xavier Dolan suit la production de chacun de ses films du début à la fin, s'impliquant non seulement dans le scénario et la direction, mais aussi dans les costumes ou le montage. Ses choix esthétiques (de la musique notamment) font des films qui, s'ils se déroulent dans un futur proche ou lors de la décennie passée, sont profondément ancrés dans notre époque. Le style Dolan est aujourd'hui reconnaissable si l'on y fait attention, à ses ralentis réguliers, ses couleurs et ses motifs chatoyants (voire kitsch) ou encore ses dialogues soignés, comme pouvaient en écrire de bons dialoguistes en leur temps.

Non content d'écrire de la fiction, il s'est également lancé dans l'adaptation de pièces de théâtre comme Tom à la ferme (originellement écrite par Michel-Marc Bouchard) ou Juste la fin du monde, (dont le casting est entièrement Français,) écrite par le dramaturge Jean-Luc Lagarce.

"Tom à la ferme"
"Juste la fin du monde"

 

Les années passent et les films évoluent. Les budgets sont plus importants, les castings aussi (le dernier est composé de têtes d'affiche Américaines telles que Nathalie Portman, Kit Harrington ou encore Katy Bates.) Mais quelque soit la forme du film, le plus important selon moi, réside dans l'écriture et la construction du scénario, que Xavier Dolan réussi systématiquement. J'ignore d'ailleurs comment il se débrouille pour trouver l'histoire qui me touche toujours. J'apprécie bien entendu certains films plus que d'autres. (Mon préféré restant son premier, certes petit par rapport au reste de sa production, mais  plus touchant.) Mais je ne peux pas dire que ceux qui me plaisent le moins m'aient foncièrement déplus.

Certains détestent tandis que d'autres adulent. De mon côté j'adhère simplement à sa démarche, ambitieuse parfois, mais dans laquelle je finis toujours par trouver quelque chose d'intéressant. Je vous souhaite de (re)découvrir son travail, en souhaitant qu'il vous plaise autant qu'à moi.

A vos écrans !

Juste pour l'anecdote: Xavier Dolan a réalisé deux clips musicaux: College Boy d'Indochine et Hello, de Adèle.

La filmographie complète:

2009: J'ai tué ma mère

2010: Les amours imaginaires

2012: Laurence Anyways

2013: Tom à la ferme

2014: Mommy

2016: Juste la fin du monde

2019: Ma vie avec John F. Donovan

Il semblerait que le prochain sorte fin 2019 ! A suivre...

Commenter cet article